Notre-Dame numérisée en 3D par AGP

Le Projet

En 25 ans d’activité, AGP a réalisé plusieurs relevés 3D dans la cathédrale à travers les techniques de scan laser – lasergrammétrie - et de photogrammétrie. Ces données assemblées ont permis de récupérer tous les scans (nuage de points) de la toiture, de la charpente (la « forêt ») et de la flèche, les éléments disparus lors de l’incendie.

Pour la « forêt » il s’agit de : 150 scans de précision millimétrique pour un total de 3 à 5 milliards de points. La densité exceptionnelle des points (environ 1 à 2 points par mm²) permet une retranscription inégalée des détails de la charpente et de la toiture avec sa flèche. AGP avait accompagné Andrew Tallon en 2010 et collaboré à sa campagne de numérisation de Notre-Dame. Cette numérisation d’une précision millimétrique mais d’une densité centimétrique, a permis d’acquérir les volumes généraux du bâtiment dans le cadre de sa recherche sur les systèmes constructifs des cathédrales.
Pour la totalité de la cathédrale : l’intégralité des scans effectués sur Notre-Dame depuis plusieurs années contient environ 50 milliards de points contre 1 milliard pour celle d’Andrew Tallon.

Le samedi 20 avril, sur ordre des Architectes en chef des monuments historiques, de la DRAC, du Conservatoire des Monuments Historiques Île-de-France, et du préfet de la région Île-de-France ; l’équipe d’AGP en collaboration avec FARO a mené une opération d’urgence pour la sauvegarde de Notre-Dame : effectuer en une journée un relevé 3D précis de l’édifice post-incendie pour établir un diagnostic des dégâts.

Spécifications Techniques

Commanditaire : DRAC Île-de-France
Année : 2019
Tags : Relevés architecturaux, Numérisation 3D, Reconstitution 3D